Hépatite C : un générique fabriqué au Maroc bientôt sur le marché

Si le ministre de la Santé n’a pas réussi à convaincre les étudiants en médecine du bien-fondé du service de santé obligatoire, il a quand même sorti quelques bonnes nouvelles sur les prix de certains médicaments, en particulier la prochaine mise sur le marché d’un générique pour le traitement de l’hépatite C fabriqué au Maroc.

sovaldiEl Hossein El Ouardi a pourtant promis aux jeunes médecins la mise en place d’un dispositif destiné à leur rendre la vie moins difficile dans leur futur travail dans les zones lointaines. Pas moins d’un milliard de dirhams seront mobilisés afin d’acquérir le « matériel nécessaire pour les établissements de soins dans les régions reculées », a expliqué le ministre lors d’une conférence de presse lundi à Rabat.

Mais les jeunes blouses blanches ne veulent rien entendre, et promettent de poursuivre la grève illimitée déclenchée jeudi 1er octobre. Seuls les services des urgences et de réanimation sont assurés dans les cinq Centres Hospitaliers Universitaires du pays.

Les mises en garde du ministre contre le risque d’une année blanche ne semblent pas dissuader les médecins résidents et externes. Ils prévoient même d’accroître la pression par l’organisation, le 8 octobre, d’une « marche de protestation » dans tous les CHU (Casablanca, Rabat, Fès, Marrakech et Oujda).

Parallèlement au dossier des grévistes, El Ouardi a annoncé des baisses de prix d’environ 1000 dispositifs médicaux onéreux. Certains dispositifs, dont les prix varient entre 28000 et 32000 DH, seront ramenés avant la fin de l’année à 10700 DH.

Pour le générique destiné au traitement de l’hépatite C fabriqué au Maroc, il devrait arriver sur le marché à la fin de novembre, avec un prix de 3000 DH environ contre 10000 auparavant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *