Maroc- Espagne : traque conjointe des réseaux terroristes

Le coup de filet qui a permis l’arrestation de 14 personnes en Espagne et au Maroc, soupçonnées de recruter des jihadistes pour le compte de Daesh, confirme le bien-fondé de la traque des réseaux terroristes par les services de renseignement marocains, conjointement avec ceux des pays européens.

bcij-interventionLes arrestations ont eu lieu mardi à San Martin, région de Madrid, mais aussi à Casablanca, Fès, Nador, Al Hoceima et Driouech. Les 14 individus interpellés « appartenaient à un réseau de recrutement et d’envoi de combattants étrangers destinés à rejoindre les rangs de l’organisation terroriste Daech », selon le ministère espagnol de l’Intérieur.

Cette opération conjointe intervient quelques jours seulement après l’arrestation de 4 membres présumés de la bande responsable du braquage raté d’un fourgon de transports de fonds, le 13 août dernier à Tanger. Parmi les quatre interpelés, deux ont la double nationalité belgo-marocaine, ce qui constitue un sérieux indicateur des interconnexions du grand banditisme des deux côtés de la méditerranée.

Pire encore, l’armement sophistiqué saisi et l’engagement religieux d’un membre de la bande n’excluent pas l’existence de liens avec le terrorisme jihadiste au niveau international.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *