Benkirane ne sait plus comment se débarrasser de Choubani

Abdelilah Benkirane ne cache plus son embarras par l’affaire de son ministre Habib Choubani, dont les frasques amoureuses avec l’autre ministre PJD, Soumya Benkhaldoune, sont devenues le fait divers préféré des médias.

echoubaniLe débat suscité par les fiançailles entre le ministre des relations avec le Parlement et la Société civile, et sa collègue au gouvernement ne se limite plus à la presse écrite et aux réseaux sociaux. Le sujet est devenu une affaire publique qui divise les gens entre défenseurs des futurs mariés et opposants à un mariage polygame pas comme les autres.

Nombreux sont ceux qui estiment que la liaison entre Habib Choubani et la ministre déléguée à la recherche scientifique et à la Formation des cadres, donne une piètre image de la femme marocaine. Surtout que Soumya Benkhaldoune a divorcé de son premier mari après 30 ans de mariage, alors qu’elle était dans l’exercice de ses fonctions ministérielles.

Pire encore, ces secondes noces un peu bizarres pour deux ministres quinquagénaires remettent sous les feux des projecteurs le phénomène de la polygamie. Une survivance du passé que beaucoup croyaient en voie de disparition, avant qu’elle soit remise au goût du jour en plein conseil de gouvernement. Habib Choubani a enfoncé le clou en annonçant qu’il a demandé la main de sa collègue en étant accompagné de sa première femme.

Selon des sources bien informées, le chef du gouvernement craint que son parti soit discrédité par ce message négatif envoyé par deux ministres du PJD, à quelques mois seulement d’élections décisives pour le parti islamiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *