Jettou : encore un coup pour rien

Les rapports de Driss Jettou se suivent et se ressemblent au point de devenir routiniers, les observateurs étant sceptiques que les nouveaux dérapages constatés par la Cour des comptes puissent émouvoir outre mesure malgré leur gravité.

jettoEtablissements publics, partis politiques, associations…, rien n’a échappé aux fins scrutateurs de la Cour des comptes dans leur rapport 2013. La mauvaise gouvernance, voire les tripatouillages financiers et administratifs ont encore cours dans certains organismes publics. Ils ont été scrupuleusement relevés par l’institution présidée par Driss Jettou.

Pourtant, comme par le passé, il est peu probable que les recommandations et les conseils de la Cour des comptes soient suivis d’effet. Ni que les cas de dilapidations des deniers publics puissent atterrir sur le bureau d’un juge, déplorent les mêmes sources.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *