La solidarité fondement de la citoyenneté social

Sa Majesté le roi Mohammed VI a donné le 08 janvier 2015 à Casablanca le coup d’envoi de la campagne de solidarité nationale. Par cet acte qui témoigne de la noblesse du souverain, il a rouvert par ses actions généreuses et particulièrement par le biais de la fondation Mohammed VI des pages d’une tradition marocaine séculaire. La fondation Mohammed V est l’une des fiertés de sa Majesté Mohammed VI depuis qu’il n’était encore que prince héritier. Il s’implique personnellement chaque année dans une campagne d’information et de motivation.

solidariteA la différence de la charité, la solidarité ne divise pas la société entre ceux qui donnent et ceux qui reçoivent : expression de l’égale dignité humaine. Témoignant de la solidité de la communauté, la solidarité met en œuvre le socle du développement humain. A l’inverse de certaines solidarités d’exclusion réalisée sur le retour fantasmé à des identités religieuses, ethniques et tribales, la solidarité nationale n’est pas exclusive. Elle admet en son sein l’expression de solidarité qu’on peut qualifier de solidarité sociale basée sur le volontariat et gérée dans la transparence par une fondation que supervise le souverain. Pour un pays émergent comme le Maroc, la solidarité ne doit pas être perçue comme de l’assistanat et donc comme un obstacle au développement mais comme l’une de ces conditions les plus urgentes.

Action efficace menée à travers tout le royaume grâce aux associations aux bénévoles et à un vaste mouvement de générosité où de grands donateurs et des gens de condition modeste participent à cet élan national. Le roi Mohammed VI a voulu faire de cette campagne une affaire de tous et à ce titre il a fait émerger une nouvelle culture s’appuyant sur le sentiment d’implication dans le processus de lutte contre le besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *