Maroc : Un nouveau pas dans la réforme du champ religieux

amir-al-mouiminineUn nouveau pas vient d’être franchi dans le processus de réforme du champ religieux au Maroc, l’objectif étant de le moderniser et de le prémunir contre toute exploitation inadaptée.
Le Roi Mohammed VI en sa qualité d’Amir Al Mouminine (commandant des croyants) a présidé ce vendredi à Rabat, une cérémonie au cours de laquelle le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq a présenté les grandes lignes d’un plan de soutien à l’encadrement de la chose religieuse au niveau local.
Elaboré par ce ministère et le Conseil supérieur des oulémas, le plan vise à promouvoir et à moderniser le champ religieux, en le dotant de ressources humaines qualifiées et de moyens matériels adéquats, y compris les nouvelles technologies de la communication et ce, dans le cadre du respect des constantes de la Nation.
Pour mettre en pratiques les nouvelles mesures, 1300 imams mourchidines (instructeurs), titulaires d’une licence et d’un cycle de formation complémentaire en théologie, vont être déployés dans le royaume afin d’apporter une assistance rapprochée aux imams des mosquées. Ils vont leur prodiguer des conseils à même de les aider à accomplir leur travail dans de meilleures conditions et à élargir et à améliorer les programmes de lutte contre l’analphabétisme dans les mosquées.
Globalement, la plate-forme de ce système comporte un Centre d’information, un portail web pour les bases de données religieuses, une bibliothèque scientifique, les conseils des oulémas et les délégations du ministère sont équipés d’ordinateurs et de matériel informatique pour administrer et contrôler le contenu, alors que chacun des 1300 imams instructeurs a son propre ordinateur portable.
Par ailleurs, des mesures préventives sont prévues pour prémunir les mosquées de toute exploitation inadaptée et préserver l’identité nationale, en veillant au respect des fondamentaux de la nation marocaine et de son référentiel institutionnel de « Imarat Al-Mouminine ».
Grâce à sa modération et à son ouverture particulièrement dans le domaine religieux, le Maroc a réussi, sous la conduite du Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, à faire prévaloir son leadership en la matière tant au plan régional, continental qu’international. Grâce au succès de cette expérience, le Royaume est aujourd’hui très sollicité par de nombreux Etats frères et amis au Maghreb comme dans le Sahel et en Afrique sub-saharienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *