Algérie : torture et viol d’un adolescent dans un commissariat

Chetouane Said, un adolescent de 15 ans, a été torturé et violé dans un commissariat de police à Alger.

La nouvelle polémique sur le comportement des forces sécuritaires, a fait le tour des réseaux sociaux en Algérie et à travers le monde.

Des vidéos filmés du jeune Chetouane Said par  deux activistes Soheib Debbaghi et Mohamed Tadjadit, poète et l’une des figures emblématiques du Hirak, ont étaient diffusées sur les réseaux sociaux.

Les  vidéos montrant l’adolescent traumatisé et en sanglots à sa sortie samedi soir du commissariat, a provoqué l’indignation sur les réseaux sociaux.

Amnesty international et d’autres organismes des droits humains ont demandé l’ouverture d’une enquête « indépendante » sur des allégations de torture à l’encontre de ce mineur.

Walid Nekkiche, un étudiant de 25 ans, a affirmé lors de son procès début février avoir été « agressé sexuellement et verbalement » par des membres des services de sécurité pendant sa garde à vue. Le parquet général a ensuite lancé une enquête, confiée à la justice militaire, mais sans suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 + 6 =