FIFA: Gianni Infantino en visite de travail au Maroc

Le Maroc a un rôle clé à jouer pour le développement du football africain, a indiqué, mercredi à Salé, le président de la Fédération internationale de football (FIFA), Gianni Infantino, en visite de travail de deux jours au Maroc.

« C’est un grand plaisir pour moi d’être ici au Maroc, un grand pays de football qui a un rôle de locomotive à jouer pour le développement du football dans le continent », a déclaré à la presse le président de la FIFA à son arrivée à l’aéroport de Rabat-Salé. « Cette visite de travail est l’occasion de discuter de plusieurs sujets, notamment l’avenir du football marocain et africain », a-t-il relevé.

« Je suis venu plusieurs fois au Maroc et j’ai pu constater non seulement la passion pour le football, mais également le sérieux du travail réalisé par la Fédération », a-t-il dit, soulignant que « cette visite nous permettra également de passer en revue les moyens de fructifier davantage ce travail et de faire profiter les pays africains et d’autres pays du monde du Centre Mohammed VI de football et des infrastructures sportives existantes au Maroc ».

Selon le président de la FIFA, plusieurs projets et programmes de développement du football seront débattus lors de cette visite, ayant trait en particulier aux jeunes et au football féminin, entre autres. « On va certainement partir d’ici avec beaucoup d’idées et de programmes sur le football », a-t-il conclu.

La visite de Gianni Infantino intervient avant l’assemblée générale élective de la Confédération africaine de football (CAF), qui aura lieu le 12 mars prochain à Rabat.

Gianni Infantino, qui avait été accueilli à l’aéroport, par le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, a également été reçu par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Mardi, le président de la FIFA avait entamé une tournée africaine qui l’a conduit notamment à Nouakchott (Mauritanie), à Bangui (RCA), à Brazzaville (Congo) et à Kinshasa (RDC).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + seize =