Algérie: Le général Saïd Chengrih et la mystérieuse maladie du président Tebboune

Les ordres du chef d’état-major de l’armée, le général Saïd Chengriha, sont jusqu’à présent suivis à la lettre et tous les officiels restent motus et bouche cousue sur la véritable maladie du président Abdelmajid Tebboune, qui est retourné, dimanche 10 janvier, se soigner en Allemagne où il a été pourtant hospitalisé pendant deux longs mois à cause du coronavirus.

Il est vrai que les algériens ont vu l’unique cliché qui a circulé au cours de la furtive apparition du président, avec le pied droit enserré dans une épaisse attelle, apparemment sans lien direct avec le Covid-19, mais qui serait la complication d’une maladie dégénérative.

C’est pourquoi le général Chengriha ne veut pas courir le risque d’un remake de la maladie de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, alors que l’Algérie passe par une grave crise politique et économique.

Dans ce sens, des instructions ont été données aux médias algériens pour se montrer rassurants sur la santé du président. Même si Le Soir d’Algérie a laissé entendre que le président Tebboune devrait se faire traiter «pour éviter une immobilisation prolongée du pied», les journaux proches de l’armée ont tempéré, parlant plutôt d’une « légère intervention chirurgicale au niveau de la jambe, si nécessaire ».

Ce faisant, le général Chengriha qui centralise de fait toutes les décisions politiques et militaires en Algérie, tente d’anesthésier une opinion publique hostile pour se focaliser sur la diplomatie en essayant de limitant les revers subis sur les dossiers du Sahara et de la Libye.

L’envoi du ministre des affaires étrangères, Sabri Boukadoum, lundi en Afrique de Sud, s’inscrit dans cette tentative désespérée du général Chengriha de remettre en selle un polisario moribond et de contrecarrer les avantages enregistrés par le Maroc au cours des dernières semaines, particulièrement la reconnaissance par les États-Unis de la pleine souveraineté marocaine sur l’ensemble du Sahara.

Labass.net sur Google News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *