La violence contre les femmes a augmenté de 31,6% pendant le confinement

Les violences basées sur le genre se sont accentuées de 31,6% durant les périodes de confinement et d’urgence sanitaire pour Covid-19, par rapport à la même période de l’année 2019, a indiqué, mardi à Rabat, la Fédération des ligues des droits des femmes (FLDF).

Un total de 4.663 actes de violences de différentes formes perpétrés contre des femmes a été enregistré au cours de la même période, a relevé la Fédération lors d’une conférence axée sur la violence à l’égard des femmes.

La violence psychologique a représenté le taux le plus élevé avec 47,9%, suivie par la violence économique avec 26,9% et la violence physique (15,2%).

Il s’agit notamment de 709 cas de violence physique contre les femmes, dont un homicide et une tentative d’homicide, en plus d’une hausse de 5,1% de la violence sexuelle, ajoute la Fédération.

Latifa Bouchoua, présidente de la FLDF, a estimé que le faible taux de signalement des violences faites aux femmes fait partie des problématiques que la Fédération observe en permanence, une donne qui a été confirmée par les chiffres du Haut Commissariat au Plan en 2019.

Labass.net sur Google News

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *