La Chambre des représentants adopte à la majorité le PLF 2021

La Chambre des représentants a adopté à la majorité, vendredi en séance plénière, le projet de loi de finances (PLF) de 2021.

Le texte a reçu l’aval de 59 députés et a été rejeté par 29 autres. Sur 185 amendements présentés, 49 ont été retenus (dont plus de 40% de l’opposition), a indiqué le ministre de l’Economie et des Finances, Mohammed Benchaâboun.

Dans sa réponse aux interventions des groupes et groupements parlementaires lors de la discussion générale du projet de loi de Finance à la Chambre des représentants, le ministre a expliqué que le gouvernement avait positivement interagi avec les amendements et les propositions précieux apportés par la majorité et l’opposition.

Le « consensus sur le principe de la solidarité a amené le gouvernement à réagir de manière positive avec la majorité des amendements apportés par les groupes de la majorité et de l’opposition, dans le but de créer l’équilibre nécessaire entre les contributions des personnes physiques et morales », a-t-il assuré.

Ainsi, le seuil de contribution de solidarité sera relevé de 120.000 à 240.000 dirhams annuels, soit à partir de 20.000 dirhams de salaire mensuel, avec un taux annuel fixé à 1,5%, a expliqué le ministre.

Pour les entreprises, la contribution de solidarité a été abaissée à 1 million de dirhams (MDH) au lieu de 5 MDH, en appliquant un taux graduel, soit entre 1,5% et 3,5% des bénéfices.

Labass.net sur Google News