Deux organisations de l’enseignement privé favorables aux cours en présentiel

Des représentants des établissements d’enseignement privé au Maroc ont exprimé leur préférence pour les cours en présentiel durant la prochaine année scolaire, soulignant les défis rencontrés par le secteur durant la période de confinement sanitaire avec la mise en place de l’enseignement à distance.

Lors d’une réunion avec le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, et le ministre de l’Education nationale, Saaïd Amzazi, jeudi à Rabat, la délégation représentant la Ligue de l’enseignement privé au Maroc et la Fédération marocaine de l’enseignement et de la formation privée, a plaidé pour des cours en présentiel l’année prochaine, selon un communiqué du département du Chef du gouvernement.

Pour les deux instances, l’enseignement à distance posera de nombreux problèmes à la fois pour les établissements scolaires et pour les familles, outre ses répercussions néfastes aux niveaux financier, social et scolaire et son impact sur le projet d’enseignement pré-scolaire et sur les ressources humaines.

Après un débat franc et constructif de la situation, le Chef du gouvernement a promis d’étudier les propositions des représentants des établissements d’enseignement privé et d’en discuter avec les départements concernés pour trouver les solutions possibles au service de l’intérêt général et de la qualité de l’enseignement des élèves, assurant qu’il les tiendra informés via le département ministériel concerné, sur le déroulement de la prochaine année scolaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *