Après la Chambre des représentants, le PLFR à la Chambre des conseillers vendredi

Après son adoption lundi soir par la Chambre des représentants, le projet de loi de finance rectificative (PLFR) 2020 passe à la Chambre des conseillers pour examen et vote, vendredi prochain.

Le PLFR qui avait été approuvé à la Chambre des représentants par 67 voix contre 44, vise à établir des mécanismes d’appui à la reprise progressive de l’activité économique, à préserver l’emploi grâce à des mesures pratiques pour améliorer l’efficacité de l’administration et à accélérer la mise en œuvre des réformes administratives.

Dans sa réponse aux interventions de groupes et groupements parlementaires lors de la discussion générale du PLFR, le ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun, a insisté sur la forte présence de la dimension sociale dans ce projet de loi.

Ce projet de loi assure la poursuite et le renforcement des priorités sociales déterminées par la loi de finances 2020 initiale et ce, à travers la mise en place de mesures visant à appuyer le secteur de la Santé, à améliorer le pouvoir d’achat des familles marocaines et à soutenir les entreprises en vue de préserver l’emploi, a-t-il expliqué.

A l’inverse de ce qui se dit, a rectifié le ministre, l’approche adoptée par le gouvernement est loin d’être celle de l’austérité ou de la gestion des équilibres, lesquels demeurent importants. Car, en dépit de la baisse prévue des recettes de 40 milliards de dirhams (MMDH), les investissements du Budget général de l’Etat ont été portés à 7,5 MMDH via la révision des priorités au niveau des dépenses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *