Forêt d’Ourika: Le feu maîtrisé, 17 ha ravagés par les flammes

Le feu qui s’est déclaré, mercredi vers 14h à Ouaouizght, dans la forêt d’Ourika (province d’Al Haouz), a été maîtrisé le jour même vers 20h30, a annoncé, jeudi, la Direction Régionale des Eaux et Forêts et de la Lutte Contre la Désertification du Haut Atlas.

L’extrême inflammabilité et la densité des essences forestières de la zone (Genévrier oxycèdre, chêne-vert et lentisques), la diminution de l’humidité de l’air et l’augmentation des températures qui sévissent ces derniers jours au Maroc, combinées aux vents secs et chauds de type « chergui » et au relief très accidenté, ont contribué significativement à la propagation rapide du feu, explique la Direction régionale dans un communiqué.

Aussitôt l’alerte donnée, tous les services se sont mobilisés rapidement sur les lieux: Département des Eaux et Forêts, Protection Civile, Forces Auxiliaires, Gendarmerie Royale, Autorités Provinciales et Locales, appuyés par 2 avions canadairs des Forces Royales Air et également par la population locale, souligne le communiqué.

Malgré les conditions climatiques et orographiques difficiles, les équipes d’interventions ont pu maîtriser avec professionnalisme l’incendie après 6 heures de lutte, sur une superficie endommagée de 17 ha.

Un désastre écologique a été évité de justesse, fait remarquer la Direction régionale, soulignant que les dégâts auraient pu être plus graves, la superficie forestière globale qui était à risque étant de l’ordre de 1.500 ha.

Aussi, aucune victime, ni perte des biens de la population ne sont à déplorer dans cet incident, rassure la même source.

Le dispositif estival de veille et d’intervention reste à son niveau maximal de mobilisation parce qu’actuellement tous les types de végétations forestières sont très sèches et vulnérables, le risque de propagation des feux en cette période étant très élevé.

Aussi, le Département des Eaux et Forêts relance « un nouvel appel à la vigilance auprès de tous les citoyens et utilisateurs des espaces forestiers (camping, estivants, apiculteurs, éleveurs, ouvriers…) pour éviter l’utilisation du feu pendant la période estivale et alerter les autorités compétentes de toute fumée ou départ de feu, et également sur tout indice ou comportement suspect, pouvant occasionner l’éclosion d’un feu de forêt », conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *