Peine de prison réduite pour Mi Naïma

Condamnée en avril dernier à un an de prison ferme pour diffusion de contenus mensongers sur les réseaux sociaux liés au Covid-19, la youtubeuse « Mi Naïma » a vu sa peine réduite à trois mois de prison.

D’après le site électronique de la télévision 2M, cette femme de 48 ans devrait être libérée le 15 juin après cette réduction de peine prononcée par la Cour d’appel de Casablanca.

La youtubeuse qui s’était fait connaître sous le nom de « Mi Naïma », avait mis en ligne, en mars dernier, une vidéo dans laquelle elle prétendait l’inexistence de la pandémie du Coronavirus.

Elle incitait même à ne pas se conformer aux mesures préventives décrétées par les autorités compétentes pour contenir la propagation du Covid-19.

Arrêtée le 18 mars, elle a été condamnée un mois plus tard pour «avoir publié de faux contenus par le biais de systèmes d’information et de s’être opposée à l’exécution des travaux ordonnés par l’autorité publique».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *