Soulaiman Raïssouni placé en détention préventive à la prison Oukacha

Le juge d’instruction à la Cour d’appel de Casablanca a ordonné lundi matin la détention préventive de Soulaiman Raïssouni à la prison Oukacha, en attendant l’enquête détaillée pour son implication présumée dans un attentat à la pudeur, avec violence et séquestration.

Le journaliste Soulaiman Raïssouni a été déféré lundi matin par la police judiciaire de Casablanca devant le procureur général du Roi près la Cour d’appel de Casablanca qui l’a soumis, à son tour, au juge d’instruction de la même cour pour enquête au sujet d’un attentat à la pudeur, consommé avec violence et séquestration, suite à une plainte, d’après une source bien informée.

L’audience est prévue jeudi 11 juin. Soulaiman Raïssouni, rédacteur en chef du journal arabophone Akhbar Al Yaoum, a été accusé de viol par un jeune homosexuel, sur son compte Facebook. Il est poursuivi conformément aux articles 485 et 43 du code pénal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *