Algérie: Tebboune, la face cachée du régime militaire

Dans l’Algérie de Tebboune, la fixation anti-marocaine montée par le régime est en train de tourner à l’obsession, avec des dizaines d’articles diffusés quotidiennement par une presse aux ordres qui a fait des attaques contre le Maroc son fonds de commerce, sans compter la nuée de sites, de blogs mercenaires et toute une armée de mouches électroniques.

Depuis son installation au forceps comme président, alors que la rue algérienne bouillonnait encore contre le régime militaire à façade civile avant d’être étouffée par la pandémie du Covid-19, Abdelmajid Tebboune a fait des attaques contre le Maroc une règle de vie.

Rien d’étonnant donc de voir cette meute médiatique déchaînée contre le Maroc, qui sert de boîte de résonance au président, lui-même vitrine civile du pouvoir des généraux, dont le chef, Said Chengriha, est un anti-marocain dans l’âme.

Pas étonnant non plus que le président Tebboune, comme gage de sa soumission au pouvoir des généraux, monte le premier au créneau et, à chacune de ses déclarations, cible exprès le Maroc en le qualifiant de force d’occupation au Sahara, ce que même l’ONU n’a jamais considéré comme tel.

Dans cette folle cabale anti-marocaine, le régime militaire avec le palefrenier Tebboune aux avant-postes, joue sa dernière carte. Il se démène désespérément pour tenter de redonner un semblant de vie au polisario, alors que, sur le plan international, le mouvement séparatiste est en train de se faire oublier lentement mais sûrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *