En attendant El Otmani, les pronostics sur le déconfinement vont bon train

A trois jours de la date du 20 mai, fébrilement scrutée par la plupart des Marocains, le flou reste total sur l’issue de l’état d’urgence sanitaire, alors que le chef du gouvernement Saad Edine El Otmani, doit se prononcer ce lundi devant le Parlement sur la fin ou le prolongement du confinement qui dure depuis bientôt deux mois.

Difficile de se retrouver entre le flot de rumeurs qui tablent sur un probable prolongement et la marée de « confidences » livrées sur les réseaux sociaux, et qui pronostiquent une levée ou, du moins, un allègement du dispositif du confinement et de l’état d’urgence sanitaire.

Le Haut-commissariat au plan (HCP) a publié, samedi, ses propres scénarios, mais globalement trois pistes se dégagent du foisonnement d’avis, parfois contradictoires.

D’abord, il y a ceux qui prévoient un prolongement au delà du 20 mai, pour 10 ou 15 jours. Leur argument est que le gouvernement ne veut pas prendre le risque d’un relâchement qui provoquerait une résurgence du Covid-19, notamment à l’occasion de Aïd al Fitr, propice aux visites familiales et aux rencontres entre amis.

Le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, était apparu très dubitatif sur un déconfinement rapide en l’absence d’une réduction significative des indicateurs de la pandémie.

L’autre piste, à l’opposé de la première, estime qu’un prolongement du confinement aura de lourdes conséquences économiques et sociales, les dommages de deux mois d’arrêt d’activité étant déjà dramatiques.

Entre les deux extrêmes, se faufile les pronostics de ceux qui prévoient une levée progressive des restrictions, par étapes, par secteurs d’activité, voire par zones géographiques, tout en excluant les personnes âgées ou souffrant de maladies chroniques.

Cette démarche progressive devrait être accompagnée du maintien des gestes barrière, notamment le port obligatoire des masques, la distanciation sociale, les mesures de protection individuelles… L’objectif est de parvenir à un déconfinement graduel tout en maintenant de faibles taux de transmission du Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *