USFP: Le ministre Benabdelkader en pleine tourmente

L’ittihad est dans la tourmente. Les appels à la démission du ministre socialiste Mohamed Benabdelkader pour avoir présenté le projet de loi liberticide 22.20, s’étendent et menacent de déclencher une nouvelle scission de l’USFP.

Aujourd’hui, l’examen de ce texte controversé est reporté sous la pression d’une opinion publique hostile à la limitation de la libre expression sur les réseaux sociaux.

Si au niveau de l’Exécutif la crise a été momentanément désamorcée, la tempête ne fait que s’exacerber, par contre, au sein de l’USFP, dont le seul représentant au gouvernement, le ministre de la Justice Mohamed Benabdelkader, est la cible d’attaques en règle.

Pourtant, c’est en vain qu’une douzaine de membres du bureau politique du parti ont tenté de convaincre le premier secrétaire, Driss Lachgar, de réunir en urgence l’organe exécutif du parti de la Rose.

La plupart anticipent déjà des conséquences catastrophiques de ce texte liberticide sur le parti en termes d’image et de voix électorales.

Driss Lachgar, pour sa part, préfère laisser passer le tempête et ne pas prendre le risque de tenir une réunion du bureau politique qui pourrait ouvrir la voie à une confrontation interne durable, voire fatale à ce qui reste de cohésion au sein du parti d’Abderrahim Bouaabid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *