Abou Naïm arrêté pour incitation à la haine et atteinte à l’ordre public

Abou Naim, le sulfureux salafiste connu pour ses vidéos extrémistes, a été arrêté mardi et une enquête a été ouverte par la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ), sous la supervision du parquet, pour incitation à la haine et à la violence et atteinte à l’ordre public.

Dans un communiqué, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) indique que le dénommé « Abou Naim » est apparu sur une vidéo relayée sur les réseaux sociaux et les plateformes de messagerie instantanée dans laquelle il tient des propos comportant une incitation à la haine et à la violence ainsi que des éléments fondateurs à des actes criminels menaçant gravement l’ordre public, tout en dénigrant et ridiculisant les efforts des autorités publiques pour faire face à l’épidémie du nouveau coronavirus.

Abou Naim avait diffusé une vidéo dans laquelle il a critiqué les autorités marocaines pour avoir ordonné la fermeture des mosquées comme mesure pour prévenir la propagation du coronavirus. Il a été placé en garde-à-vue pour les besoin de l’enquête menée sous la supervision du parquet près la Cour d’Appel de Rabat chargé des affaires de terrorisme et d’extrémisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *