Maroc-France: Florence Parly salue le rôle du Maroc dans la stabilité régionale

La situation sécuritaire régionale, notamment dans l’espace méditerranéen et la bande sahélo-saharienne, a été au menu des entretiens, jeudi à Rabat, entre Florence Parly, la ministre française des Armées, qui effectue une visite de travail au Maroc, et Abdeltif Loudyi, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense Nationale.
Sur Hautes Instructions Royales, Abdeltif Loudyi a reçu la ministre française des Armées, indique un communiqué de l’Administration de la Défense Nationale, précisant que les deux parties ont exprimé leur satisfaction quant à la solidité, l’excellence et la durabilité des liens privilégiés et du partenariat stratégique qui unissent la France et le Maroc.
Abdeltif Loudyi a mis en relief l’engagement constant et la stratégie multidimensionnelle menée par le Royaume, sous le leadership du Roi Mohammed VI, en matière de lutte contre le terrorisme et de gestion humaniste de la crise migratoire.
Florence Parly a, pour sa part, salué le leadership de Sa Majesté le Roi et le rôle de premier plan joué par le Royaume dans la stabilité régionale, souligne le communiqué, précisant qu’elle a également salué les efforts que le Maroc déploie en tant qu’acteur dynamique de la coopération Sud-Sud notamment en direction des pays d’Afrique.
S’agissant du domaine de la défense, les deux responsables ont passé en revue les différents volets de la coopération bilatérale. Régulière, structurée et diversifiée, cette coopération concerne notamment la formation des cadres, l’échange d’expertise et l’organisation d’exercices et d’entraînements conjoints.
Cette coopération est, par ailleurs, ponctuée par la tenue régulière de la commission militaire mixte et par des échanges fréquents de visites de hauts responsables. Tout en se réjouissant de la qualité et du dynamisme de la coopération bilatérale « défense », les deux responsables n’ont pas manqué de réitérer leur volonté commune de la raffermir davantage et de l’approfondir, notamment en matière de modernisation des systèmes d’armement, de renforcement des capacités et d’interopérabilité, conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *