PLF20: Le RNI et le PJD se déchirent sur l’article 9

La Chambre des Conseillers a adopté à la majorité, vendredi, la première partie du projet de loi de finances 2020, alors que le très controversé article 9 qui interdit la saisie des biens de l’État pour payer les jugements exécutoires prononcés par la justice, continue de diviser la majorité.

Vendredi, le Groupe du Rassemblement national des indépendants (RNI) à la Chambre des conseillers a tiré à boulets rouges sur son partenaire de la majorité, le Parti islamiste PJD, l’accusant de « comportement ambigu ». En cause, l’abstention des Conseillers PJD de voter l’article 9 contenu dans le PLF 2020, alors qu’il a déjà été approuvé à la Chambre des représentants.

Le Groupe RNI estime qu’il s’agit-là d’un « traitement à géométrie variable selon les cas ». Un comportement « fuyant la responsabilité commune », au moment même où le Groupe PJD, le premier de la majorité, a contribué à l’élaboration du texte controversé.

Exprimant son « étonnement vis-à-vis de ce comportement piétinant les pactes de la majorité gouvernementale ainsi que sa charte », le Groupe RNI estime que cette abstention s’inscrit en porte-à-faux des règles régissant la majorité gouvernementale et des accords convenus, et appelle le Chef du gouvernement à « clarifier ce qui se passe au sein de la majorité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *