PLF 2020: La première partie passe à la Chambre des Représentants

La Chambre des représentants a adopté, jeudi en séance plénière, la première partie du projet de loi des finances (PLF 2020), avec le vote de 168 députés pour et 71 contre.

De profondes divergences sur la dimension sociale du PLF 2020 étaient apparues, au cours de la discussion du texte, entre les groupes et le groupement parlementaires. Ces derniers ont introduit 270 amendements, dont le gouvernement a accepté plusieurs d’entre-elles.

La majorité soutient le PLF, estimant qu’il propose mesures des pour stimuler les investissements, particulièrement la révision à la baisse de l’impôt sur les sociétés (IS) qui sera ramené de 31% à 28%, et la baisse progressive du taux de la cotisation minimale de 0,75% à 0,50%.

Il défendent également le soutien au pouvoir d’achat, en réservant 26 milliards de dirhams en plus des subventions aux produits de première nécessité dans le cadre de la Caisse de compensation (14,6 MMDH).

L’opposition juge, de son côté, que les mesures prévues par le PLF 2020 ne répondent pas aux attentes des citoyens, en particulier les catégories vulnérables, et sont incapables de faire face aux défis actuels.

Pour les partis d’opposition, le PLF 2020 ne répond pas aux attentes en termes de création d’emplois et de distribution, sociale et territoriale, équitable des richesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *