Sahara: Plusieurs chefs d’État soutiennent le processus politique exclusif de l’ONU

L’Assemblée générale des Nations-Unies a été l’occasion pour plusieurs chefs d’État d’exprimer leur soutien au processus politique exclusif mené par l’ONU pour parvenir à une solution politique négociée et mutuellement acceptable à la question du Sahara marocain.

C’est le cas des Présidents du Burkina Faso, M. Roch Marc Christian Kaboré, des Comores, M. Azali Assoumani, et de Sao-Tomé-et-Principe, M. Evaristo Do Espirito Santo Carvalho dans des discours prononcés lors du Débat général de la 74è session de l’Assemblée générale, tenu du 24 au 30 septembre à New York.

« Le Burkina Faso réitère son soutien au processus politique en cours, mené sous les auspices exclusifs du secrétaire général des Nations-Unies en vue de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable et négociée au différend tel que recommandé par le Conseil de Sécurité depuis 2007, y compris par sa résolution 2468 adoptée le 30 avril 2019″, a souligné le Président Kaboré.

Don son côté, le Président des Comores, M. Azali Assoumani, a réaffirmé l’ »attachement indéfectible » de son pays à la résolution définitive de la question du Sahara marocain sous les auspices des Nations-Unies. « Nous faisons confiance au Conseil de sécurité pour activer la résolution de ce dossier », a-t-il souligné.

Pour sa part, le Président de Sao-Tomé-et-Principe, Evaristo Do Espirito Santo Carvalho, a appelé « l’ensemble des parties à s’engager dans le processus politique, sous les auspices des Nations-Unies, jusqu’à son achèvement ».

« De plus, nous saluons les efforts du Maroc visant à aboutir à un règlement politique au différend régional sur le Sahara sur la base de l’initiative marocaine d’autonomie », a-t-il déclaré lors de son discours devant l’Assemblée générale des Nations Unies.

Les Emirats Arabes Unis ont également salué les efforts du Maroc visant à trouver une solution politique à la question du Sahara marocain, dans le cadre du processus onusien. « Nous saluons les efforts de nos frères au Royaume du Maroc visant à aboutir à une solution politique à cette question », a déclaré le ministre émirati des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Cheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *