Découpage administratif: Le nombre de cercles passera à 206, les caïdats à 714

Le conseil de gouvernement a adopté, jeudi, le projet de décret portant création de nouveaux cercles et caïdats, de nouvelles entités appelées à améliorer les capacités de gestion de l’administration territoriale.

Les entités administratives, qui vont être créées au niveau de certaines préfectures et provinces, visent également à appuyer l’encadrement administratif dans les régions concernées et accompagner les mutations démographiques, sociales et urbanistiques que connaissent ces territoires, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Ainsi, quatre caïdats créés actuellement à la commune Ameur, relevant de la préfecture de Salé, aux communes Beni Yekhlef et Challalat (préfecture de Mohammedia) et à celle de Boumia (province de Midelt) vont se hisser au rang de pachaliks, alors que le cercle d’Ahouaz-Salé va être supprimé, a précise El Khalfi lors d’un point de presse à l’issue du conseil de gouvernement.

Un autre cercle va être créé dans la province de Ouezzane et 9 caïdats dans six provinces, a ajouté le porte-parole, précisant que le nombre de cercles au niveau national s’élèvera à 206, alors que celui des caïdats passera de 708 à 714.

Par ailleurs, il a été proposé de changer la dénomination du caïdat de « Boumia » (province de Midelt), qui couvre les communes de Tanourdi et Tizi N’Ghachou, pour devenir le caïdat d’ »Aït Awadi ».

Labass.net sur Google News