Casablanca: Bientôt un centre sino-marocain de médecine traditionnelle

La création d’un centre sino-marocain de médecine traditionnelle à Casablanca, a été au centre des entretiens du ministre de la Santé, Anas Doukkali, dimanche à Shanghai, avec des responsables chinois.

Anas Doukkali a indiqué que l’Université de médecine traditionnelle chinoise de Shanghai et l’Université Hassan II de Casablanca  devraient signer prochainement un accord pour la création de formations dans ce domaine.

Le centre de médecine traditionnelle, qui sera implanté à Casablanca, fait partie des projets prévus dans le cadre de l’initiative « Ceinture et route », ont expliqué des responsables chinois dans leur présentation de ce projet au ministre, qui effectuait une visite à l’Université de médecine traditionnelle chinoise de Shanghai.

Le ministre s’est également rendu à un hôpital universitaire de Shanghai qui associe la médecine traditionnelle chinoise à la médecine moderne.

Il a aussi visité une usine de fabrication de médicaments biologiques, soulignant que l’industrie pharmaceutique nationale est en phase de transition du médicament chimique vers le médicament biologique avec un besoin en compétences et de savoir faire en la matière.

Ces activités ont été menées en marge de la participation du ministre, vendredi à la deuxième session du Forum sino-arabe, en présence des ministres arabes de la santé, des représentants de la Ligue Arabe, ainsi que d’experts et représentants d’organisations et institutions internationales de la santé.

Lors de ce Forum, les participants ont adopté un document intitulé « Initiative de Pékin 2019 sur la coopération sino-arabe dans le domaine de la santé », afin d’approfondir la coopération en matière de santé entre la Chine et les pays arabes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *