Aéronautique: AD Industries décide de doubler sa capacité à Midparc Casablanca

Le groupe français AD Industries a annoncé, mardi au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget, sa décision de doubler la capacité de son site de fabrication de pièces moteur dans la zone franche Midparc de Casablanca.

Un accord a été signé dans ce sens entre le président d’AD Industries, Evrard Willemaers, et le président de Midparc, Hamid Benbrahim El Andaloussi, à l’occasion de la participation du Maroc à la 53ème édition du Salon du Bourget, dans la banlieue de Paris.

Le groupe français a démarré son activité il y a une dizaine de mois dans un bâtiment temporaire, qu’il souhaite désormais « développer en construisant un autre sur plus de 7000 m2 afin d’occuper près de 250 personnes et en investissant entre 15 et 20 millions d’euros à un horizon de quatre ou cinq ans », a indiqué Evrard Willemaers.

« Avec l’implantation de l’activité pièces moteur au Maroc, nous sommes en train d’enrichir l’écosystème global aéronautique et de monter aussi en compétence, surtout à un moment où il y a une forte demande et une forte pression du secteur de fabrication d’avions », a souligné de son côté Benbrahim El Andaloussi, également président d’honneur du Groupement des Industries Marocaines Aéronautiques et Spatiales (GIMAS) et de l’Institut des métiers de l’aéronautique (IMA).

Au Maroc, le secteur aéronautique compte quelque 140 entreprises et emploie directement près de 16.700 personnes qualifiées. A fin 2018, les exportations du secteur s’élevaient à 13,9 milliards de dirhams soit 5,6% du total des exportations du Royaume.

D’autre part, Le Maroc et la France ont signé, mardi, deux accords pour le renforcement de leur coopération en matière d’aviation civile. Les deux accords portent sur la coopération technique et les enquêtes de sécurité sur les accidents et incidents d’aviation civile.

Les deux accords ont été signés par le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Économie sociale, Mohamed Sajid, et la ministre française chargée des Transports, Elisabeth Borne. « Ces accords montrent notre volonté d’approfondir encore davantage notre coopération déjà étroite dans le domaine de l’aviation civile », a expliqué Mme Borne dans une déclaration à la presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *