Sahara: Köhler espère une « convergence » dans un 3eme round

La deuxième table ronde sur le Sahara a pris fin vendredi au Château Le Rosey à Bursins, près de Genève, et l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, Horst Köhler, pense déjà à la troisième réunion, avant l’été, entre le Maroc, l’Algérie, le polisario et la Mauritanie pour parvenir à « des éléments de convergence ».
L’ordre du jour de cette deuxième réunion a porté sur les paramètres définis par la résolution 2440 du Conseil de sécurité qui stipule une solution politique à la question du Sahara, fondée sur « le réalisme, le pragmatisme et le sens du compromis».
Ces paramètres confortent la proposition marocaine d’autonomie qui répond aux critères définis par la résolution. Ceci, alors que la résolution 2440, adoptée fin octobre 2018, ne fait aucune mention du « référendum » ou de « l’indépendance » prônés par le front séparatiste du polisario avec le soutien d’Alger.
Dans un communiqué lu devant la presse à l’issue de la rencontre, Köhler a indiqué que les délégations avaient discuté des moyens de parvenir à «une solution réaliste, pragmatique, durable, basée sur le compromis, juste et viable», conformément aux dispositions de la résolution 2440 du Conseil de Sécurité.
Les quatre délégations « ont convenu de poursuivre les discussions afin d’identifier des éléments de convergence », a précisé Köhler, ajoutant qu’il y a eu « consensus qu’une solution à la question du Sahara bénéficiera à l’ensemble du Maghreb ».
La délégation marocaine conduite par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a d’ailleurs rappelé que la communauté internationale est unanime que l’initiative d’autonomie est la seule issue pour parvenir à un règlement du conflit régional autour du Sahara marocain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *