Lavrov: Le conflit du Sahara nécessite une “solution consensuelle” conforme aux résolutions du Conseil de sécurité

Le conflit du Sahara nécessite une “solution consensuelle” conformément aux résolutions du Conseil de sécurité et avec l’implication de toutes les parties concernées, a indiqué vendredi à Rabat, le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov, qui effectue une visite officielle au Maroc au cours de laquelle il a été reçu par le Roi Mohammed VI.
Lors d’un point de presse conjoint avec le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, Serguei Lavrov a souligné que ce conflit, qui a “trop duré”, exigeait une solution consensuelle rapide sur la base des “résolutions du Conseil de sécurité exclusivement” et l’implication de toutes les parties concernées. “Nous partageons la même vision de nos amis marocains” à ce sujet, a précisé, à cet égard, M. Lavrov.
Le chef de la diplomatie russe a également indiqué que l’audience que lui a accordé le Souverain témoigne de la “confiance mutuelle” entre les deux pays et reflète la “volonté commune” d’approfondir la coopération bilatérale dans le cadre du Partenariat Stratégique Approfondi entre le Maroc et la Russie, conclu lors de la visite du Roi Mohammed VI en Russie, en mars 2016.
Serguei Lavrov a, d’autre part, indiqué que ses entretiens avec Nasser Bourita avaient été l’occasion de procéder à une évaluation des résultats de la Commission mixte de coopération économique, scientifique et technique, notant les progrès accomplis dans les domaines du commerce et de l’investissement.
Ces entretiens ont également porté sur la nécessité d’adopter des solutions pacifiques dans la résolution des conflits, ainsi que le respect du droit international et de la souveraineté des Etats, a souligné le chef de la diplomatie russe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *