Lutte antiterroriste: Le Maroc et l’Espagne en étroite coopération (Zoido et Laftit)

Le ministre de l’Intérieur, M. Abdelouafi Laftit et son homologue espagnol, Juan Ignacio Zoido, se sont félicités mardi de l’étroite coopération entre le Maroc et l’Espagne dans le domaine de la sécurité et de la lutte antiterroriste.

La coopération entre l’Espagne et le Maroc est « continue, loyale et fructueuse », s’est félicité le ministre espagnol de l’Intérieur, Juan Ignacio Zoido, espérant que la collaboration entre les deux pays dans la lutte antiterroriste s’intensifie davantage.

L’Espagne souhaite que la coopération avec le Maroc puisse s’améliorer, devenir plus efficace, s’adapter à l’évolution des méthodes terroristes et anticiper les nouveaux modes de radicalisation, a affirmé le ministre espagnol lors d’un point de presse avec Abdelouafi Laftit.

« Nous sommes convaincus qu’aucun pays n’est à l’abri de la menace terroriste », que seule la coopération internationale est en mesure d’éradiquer, a ajouté le responsable espagnol, qui s’est dit persuadé que « nous pouvons vaincre le terrorisme qui vise à détruire notre mode de vie, notre liberté, notre démocratie et nos droits ».

Le ministre espagnol s’est dit également convaincu que cette lutte ne sera pas facile, qu’elle ne va pas aboutir du jour au lendemain et que « malheureusement il y aura d’autres victimes », ajoutant que c’est en hommage à toutes les victimes que «nous œuvrerons sans répit jusqu’à en finir avec cette menace. L’aide de tous, particulièrement celle du Maroc, est la clé pour y parvenir ».

De son côté, Abdelouafi Laftit a souligné que la coopération bilatérale a permis de jeter les fondements d’un « partenariat sécuritaire basé sur la responsabilité partagée et la confiance mutuelle ».

Le ministre a souligné, dans ce sens, que la coordination entre les appareils sécuritaires des deux pays a permis le démantèlement de plusieurs cellules terroristes au Maroc et en Espagne. « Je voudrais, à ce propos, saluer le travail colossal qu’accomplissent les services sécuritaires pour protéger le Royaume contre les attaques terroristes », a-t-il déclaré.

Le ministre a tenu également à saluer le rôle « efficace » des Centres de coopération sécuritaire maroco-espagnols au niveau de Tanger-Med et Algésiras, ainsi que le travail des officiers de liaison, des patrouilles maritimes conjointes et de l’équipe conjointe d’analyse et d’information en matière de lutte contre le trafic de drogue à travers des avions légers.

Au sujet de sa rencontre avec son homologue espagnol, M. Laftit a affirmé qu’elle a été « caractérisée par l’honnêteté et le sérieux quant au traitement des affaires relatives à la protection de nos pays respectifs contre les menaces terroristes, l’immigration illégale et le crime organisé ».

La visite du ministre espagnol, qui intervient suite aux attentats de Barcelone, s’inscrit « dans le cadre des consultations régulières entre le Maroc et l’Espagne sur les affaires d’intérêt commun, particulièrement la lutte contre le terrorisme international », a-t-il dit, réitérant, à cette occasion, la « solidarité inconditionnelle » du Maroc et sa « condamnation vigoureuse de ces actes criminels » comme indiqué dans le message de condoléances que le Roi Mohammed VI a adressé au Roi Felipe VI.

Concernant les investigations en cours, elles font l’objet d’une totale collaboration entre les services sécuritaires marocains et leurs homologues espagnols, a indiqué le ministre.

Pour ce qui des enfants des immigrés marocains de la deuxième et troisième génération qui ont vu le jour dans les pays européens, M. Laftit a souligné qu’ils ont besoin d’une attention toute particulière qui les aidera a échapper aux griffes du terrorisme, essentiellement au sein des mosquées non contrôlées ou entre les mains de certains imams extrémistes.

(avec MAP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *