Benkirane tâte de nouveau le pouls

Nouveau tour de chauffe pour Benkirane dans sa quête d’une majorité. Après plus de quatre mois sans gouvernement, le chef de l’exécutif désigné a repris langue, en ce début de semaine avec Aziz Akhannouch, le président du RNI ainsi qu’avec Mohand Laenser, le secrétaire général du MP.

Les deux rencontres qui ont eu lieu séparément, lundi et mardi au domicile de Abdelilah Benkirane, n’ont visiblement pas permis de progresser réellement. Le silence observé de part et d’autre laisse peu de place à l’optimisme pour un rapide déblocage.

Les discussions achoppent désormais sur un seul point: l’USFP. Pour Aziz Akhannouch et ses alliés du MP et de l’UC, les socialistes doivent être intégrés au futur gouvernement. Leur argument est la nécessité d’un Exécutif fort et homogène.

Mais Benkirane ne veut pas entendre parler de Driss Lachgar. Il l’a encore répété lors du Conseil national du PJD, le week-end dernier. Nous en sommes encore là.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *