Les dégâts collatéraux de Charafat Afailal sur le gouvernement

afilalBenkirane commence à ressentir l’impact négatif sur son gouvernement de la bourde de la ministre Charafat Afailal, qui a qualifié la retraite des ministres et parlementaires de pension à « deux francs ».

Depuis l’impair de la ministre chargée de l’eau sur l’émission télévisée Daif Al Aoula le 15 décembre, c’est la surenchère sur les réseaux sociaux. Non seulement, les internautes lui ont collé le malicieux sobriquet de « ministre à deux francs », mais à cause de sa gaucherie, Charafat Afailal a servi au foisonnement de pétitions sur la Toile.

La plus récurrente est celle qui appelle à l’annulation de la retraite des ministres et des parlementaires. De surcroît, le fait d’avoir qualifié de « populiste » le débat sur le retraite des ministres et des parlementaires, ne semble pas avoir servi la ministre PPS.

Un nouveau casse-tête pour le chef du gouvernement qui fonde son discours sur la moralisation de la vie politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *