Accidents : les fous de la vitesse sévissent encore

Accidents les fous de la vitesse sévissent encoreEncore un accident d’autocar mortel. A sidi Bennour, 10 personnes ont perdu la vie. D’autres porteront les stigmates du drame pour le reste de leur vie à cause de la légèreté de chauffards enivrés par la vitesse.

D’après des témoins, le chauffeur aurait perdu le contrôle de l’autocar qui roulait à grande vitesse. En septembre 2012, c’était la catastrophe de Tichka où le renversement d’un car a provoqué la mort de 42 personnes. Il y a deux jours encore, cinq jeunes étudiants ont perdu la vie dans la collision de leur voiture avec un poids lourd. Entre les deux accidents, d’innombrables drames se sont succédé dans ce qui est devenu une macabre et régulière énumération de morts après chaque accident de la route. Chaque année, quelque 4000 morts sont dénombrés, ce qui fait des routes au Maroc l’une des plus dangereuses au monde. Les bilans les plus lourds de morts et de blessés sont dans leur majorité provoqués par des accidents d’autocars et de poids lourds. Et l’excès de vitesse est presque toujours mis en cause. Jusqu’à présent, ni le Code de la route qui a été imposé dans la douleur, ni les mesures ponctuelles prises par le gouvernement après chaque catastrophe, n’arrivent à enrayer l’hécatombe.
Mais, une chose est certaine. Même avec les meilleures routes du monde, le code le plus soigné et les contrôle les plus pointilleux, la guerre des routes ne s’arrêtera pas tant que les fous furieux de la vitesse et les chauffards continueront à sévir impunément sur les routes du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *