André Azoulay réaffirme les avancées du Maroc

Mr-AzoulayLe Conseiller a précisé lors d’une conférence organisée par l’Institut International de l’Université de Californie et de Los Angeles, que le Maroc a consolidé son leadership régional grâce à la cohérence et à la globalité des réformes initiées par SM le Roi

« Dans une région en pleine mutation et où les processus de transition seront longs et parfois incertains, le Maroc a consolidé son leadership fondé sur la cohérence, la dynamique et la globalité des réformes initiées par SM le Roi Mohammed VI », a souligné André Azoulay, Conseiller du Souverain, lors d’une conférence organisée par l’Institut International de l’Université de Californie et de Los Angeles (UCLA) en partenariat avec le Centre Culturel Maroco-Américain de Los Angeles, fondé en 2004 par le scientifique à la NASA Kamal Oudrhiri,  sur le thème: Croissance et stabilité en Afrique.
Ajoutant que : « Ancrées dans le consensus national autour des institutions du Royaume, ces réformes s’appuient et se nourrissent de l’écoute et des apports de la société civile marocaine qui a su trouver sa place dans le débat national, dans la richesse et la diversité de toutes les sensibilités ». Notamment, dans un environnement régional en quête de repères, le Maroc a passé un seuil décisif et exemplaire avec sa nouvelle constitution plébiscitée lors de la consultation référendaire de juillet 2011 et dont le préambule réaffirme la profondeur plurielle de l’identité marocaine riche de ses influences amazighe, arabe, hébraïque, andalouse, hassani et méditerranéenne, a indiqué le Conseiller de SM le Roi.
Par ailleurs, il a souligné que « la stabilité politique et économique du Maroc se [traduisait], chaque année, par des flux d’investissements directs étrangers (IDE) de plusieurs milliards de dollars, ce qui renseigne sur la santé et l’attractivité de l’économie marocaine aux yeux des investisseurs internationaux à la recherche d’espaces stables de croissance et de valeurs ajoutées ».
André Azoulay, qui s’exprimait devant un parterre d’académiciens et d’hommes d’affaires, a indiqué que cette stabilité a permis au Maroc, signataire d’un accord de libre-échange avec les Etats Unis, de se positionner en tant que plate-forme idéale d’accès au continent africain, dans un prolongement naturel des relations privilégiées du Royaume avec plusieurs pays de cette partie du monde. Les compagnies marocaines spécialisées dans les domaines des télécommunications, du secteur bancaire et du transport aérien, entre autres, sont aujourd’hui présentes dans plusieurs pays africains dans une logique de gagnant-gagnant fortement imprégnée de respect mutuel, en droite ligne d’un passé commun riche en échanges culturels et humains.
Enfin, le Conseiller a parlé de la richesse du projet de développement mis en œuvre à Essaouira fondé sur le patrimoine, la culture et les valeurs d’altérité et de synthèse spirituelle et culturelle portées par tous les festivals qui forgent l’identité contemporaine de la Cité des Alizées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *