Le transfert à l’hôpital du ministre Amara conforme au nouveau protocole décidé par le ministère de la Santé

Le transfert à l’hôpital du ministre Abdelkader Amara, contaminé par le Coronavirus, ne serait pas dû à l’aggravation de son état de santé, mais à des raisons de commodités et aussi pour se conformer au nouveau protocole décidé par le ministère de la Santé en matière de diagnostic et de traitement de la maladie.

Avant d’être admis à l’hôpital militaire Mohammed V de Rabat, Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement, du transport, de la logistique et de l’eau, était confiné chez lui depuis son infection au Covid-19 annoncée le 14 mars, après un déplacement en Europe.

Le ministre est d’ailleurs traité à la chloroquine comme décidé par le ministère de la Santé. Une circulaire adressée le 23 mars aux responsables des CHU et aux directeurs régionaux, le ministre de la Santé Khalid Ait Taleb indique que face à la pandémie mondiale, son département «a décidé l’introduction de la chloroquine et de l’hydroxychloroquine dans la prise en charge des cas confirmés Covid-19».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *