Coronavirus ou pas, les escrocs ne chôment pas

Un escroc qui se faisait passer pour le délégué d’une organisation caritative, a été arrêté à Casablanca alors qu’il demandait au directeur d’un établissement d’enseignement privé une contribution financière, soi-disant destinée aux catégories sociales vulnérables impactées par la crise du coronavirus.

La police de Mediouna a arrêté, lundi soir, ce multirécidiviste en flagrant délit d’escroquerie, de falsification de sceaux officiels et d’usurpation d’identité, selon un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN).

Les perquisitions ont permis la saisie de la voiture du mis en cause, de deux faux timbres portant les sceaux de deux administrations publiques et d’une carte d’adhérent à une organisation caritative, en plus d’un registre qui comprend une liste de noms et sceaux de 54 entreprises privées basées à Casablanca, Rabat, Bouznika, Mohammedia et Temara, soupçonnées d’être victimes d’escroquerie de la part du prévenu, explique la DGSN.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *