APM: L’accord de Skhirat est essentiel pour mettre fin à la crise en Libye

L’Assemblée parlementaire de la Méditerranée (APM) a souligné, jeudi à Athènes, l’importance du processus politique en Libye à travers la mise en œuvre intégrale de l’accord politique de Skhirat signé en décembre 2015.

La recommandation, adoptée à l’unanimité lors de la 14è session de l’APM, relève également que l’accord de Skhirat demeure le cadre unique pour mettre fin à la crise politique en Libye conformément aux Résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

Cette recommandation prévoit aussi que la mise en œuvre de cet accord revêt une grande importance pour l’organisation des élections et le parachèvement de l’opération de transition politique, précisant que l’accord de Skhirat, eu égard à sa souplesse, est susceptible de tenir compte des faits nouveaux pour un retour des parties concernées à la table des négociations dans la perspective d’un règlement politique global en Libye.

De même, l’APM rejette toute intervention étrangère et condamne la violation de l’embargo sur les armes et le recrutement des mercenaires, le but étant de favoriser le retour des parties libyennes à la table des négociations dans le cadre du processus politique déjà engagé avec l’accord de Skhirat.

Concernant le conflit israélo-palestinien, l’APM a déploré l’absence de progrès dans l’opération de paix pour réaliser la solution de deux Etats entre la Palestine et Israël en raison de la poursuite de la colonisation des terres palestiniennes par Israël.

Dans sa recommandation, l’APM rejette, en outre, tout plan ou mesures visant à annexer la vallée du Jourdain, le nord de la Mer morte, ainsi que la construction de colonies qui est une violation des Résolutions onusiennes et du Droit international y afférentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *