UA: Le Sommet pour un règlement en Libye « conforme » à l’accord de Skhirat

Le 33è sommet de l’Union africaine, qui a pris fin dans la nuit de lundi à mardi à Addis-Abeba, a appelé à un règlement politique et pacifique de la crise libyenne conformément à « l’accord signé par les parties libyennes, en 2015 à Skhirat, au Maroc».

A la fin de ses travaux, le sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA a adopté une décision appelant au «renforcement des efforts, y compris un cessez-le-feu permanent, en vue de trouver un règlement politique et pacifique du conflit en Libye, conformément aux dispositions de l’accord signé par les parties libyennes, en 2015 à Skhirat, au Maroc».

Dans une autre décision, le sommet de l’UA demande aux Nations-Unies par l’intermédiaire de son Conseil de Sécurité d’assumer pleinement ses responsabilités en veillant à ce que l’embargo sur les armes en vigueur en Libye «soit effectivement mis en œuvre ».

Cet embargo doit être « surveillé dans le cadre des efforts visant à mettre fin aux combats et à créer les conditions nécessaires à un cessez-le-feu permanent en conformité avec les dispositions pertinentes de l’Accord politique signé par les Libyens à Skhirat en 2015», ajoute la décision de l’UA.

Vendredi, le Président du Haut Conseil d’Etat Libyen, Khaled Meshri, avait affirmé que « l’Accord politique de Skhirat constitue la base de référence juridique à toute solution à la crise libyenne. Nous saluons les efforts déployés par le Royaume dans ce sens. Nous sommes favorable à ce que le Royaume du Maroc abrite, encore une fois, le dialogue inter-libyen ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *