PAM: Un cinquième candidat pour succéder à Benchamach

Nouveau rebondissement dans la course au poste de secrétaire général du Parti authenticité et modernité, avec la candidature de Samir Belfkih, ce qui porte à cinq le nombre de candidats pour succéder à Hakim Benchamach.
Membre du bureau politique et ex-député du PAM, Samir Belfkih rejoint dans la course Mohamed Cheikh Biadillah, d’Abdellatif Ouahbi, Mekki Zizi et Abdeslam Boutayeb.
Les cinq candidats à la présidence du parti du Tracteur n’ont plus qu’une dizaine de jours pour convaincre avant l’élection qui aura lieu au 4e congrès du PAM, le 7 février à El Jadida. La course risque d’être rude et menace d’éparpiller les voix entre les cinq concurrents (sauf nouvelle candidature entre-temps).
Ces cinq candidats ne partent pourtant pas sur la même ligne de départ. Trois d’entre eux ont « l’avantage » d’être membres du bureau politique et comptent de nombreux soutiens dans les autres instances du PAM. Il s’agit de Mohamed Cheikh Biadillah, Abdellatif Ouahbi et Samir Belfkih.
Quant à Abdesslam Boutayeb, un ancien détenu politique, il est membre du Conseil national du parti et prône «la séparation de la religion et de l’action politique». Mekki Zizi est, pour sa part, un homme d’affaires et ancien président de la région de Rabat-Chrarda-Beni Hssen.
Sur les cinq candidats, c’est l’avocat Abdellatif Ouahbi qui soulève les polémiques. Ancien chef du groupe parlementaire du parti et figure de proue du courant de « l’Avenir » (opposé à celui de la «Légitimité»), il s’est attiré les foudres du secrétaire général sortant en prônant de rompre avec le passé du PAM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *