Plus d’une trentaine de sangliers abattus dans les alentours de Rabat

La prolifération des sangliers dans les alentours de Rabat est traitée par des battues, a annoncé lundi la Direction régionale des eaux et forêts et de lutte contre la désertification, faisant état de 32 sangliers abattus depuis début de janvier courant.

Chaque année, des interventions sous forme de battues sont programmées, « notamment au niveau des sites enregistrant un nombre important des sangliers », souligne la direction dans un communiqué après la diffusion de vidéos sur les réseaux sociaux montrant ces mammifères forestiers se promener dans le quartier de Hay Riad et à Dar Essalam.

La zone de Dar Essalam et ses alentours ont été classés par le département comme « point noir » au niveau duquel des battues au sanglier sont organisées annuellement dans le cadre d’un programme préétabli de régulation, ajoute le communiqué, rappelant qu’en 2018-2019, huit battues au sanglier au niveau de ce point noir ont été organisées, avec 36 sangliers abattus.

Tout en assurant être « vigilant et conscient de la problématique liée à l’augmentation du nombre de sangliers et les dégâts qu’il pourraient occasionner », le département des eaux et forêts s’engage « à prendre toutes les dispositions et mesures préventives, administratives et techniques, nécessaires pour réguler les effectifs du sanglier et répondre efficacement aux attentes des citoyens ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *