Ayoub Mahfoud en liberté et peine réduite pour Hamza Sbai

Le lycéen Ayoub Mahfoud, 18 ans, a bénéficié jeudi de la liberté provisoire, après avoir été condamné à trois ans de prison ferme pour avoir publié un statut sur son profil Facebook reprenant des paroles d’une chanson du rappeur Gnawi, condamné lui aussi à un an de prison.

La Cour d’appel de Meknès a décidé, jeudi après-midi, de poursuivre le lycéen en liberté en attendant son procès en appel, qui s’ouvre le 20 janvier pour « outrage à la personne du roi » et « injures à des hauts fonctionnaires ».

Le jour même à Laayoune, la Cour d’appel a réduit de quatre ans à quatre mois de prison ferme, la peine prononcée en première instance contre le jeune rappeur Hamza Sbai, alias « Stalin ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *