CSMD: PJD et USFP livrent leurs visions sur le Modèle de Développement

Comme prévu, la Commission Spéciale sur le Modèle de Développement (CSMD) a entamé, jeudi à Rabat, ses séances d’écoute des partis politiques et des syndicats, par des réunions avec les représentants du Parti de la Justice et du Développement (PJD), puis avec ceux de l’Union socialiste des forces populaires (USFP).

Le PJD qui a centré ses propositions sur trois principaux thèmes, insiste sur “la nécessité de s’appuyer sur l’ensemble des valeurs sociétales inclusives et authentiques, la consécration du choix démocratique et le renforcement du système de gouvernance”, a déclaré Slimane El Amrani, secrétaire général adjoint du Parti de la Justice et du Développement (PJD), à l’issue de la réunion avec la Commission Benmoussa.

Driss Lachgar, le premier secrétaire de L’USFP, a de son côté, livré la vision de son parti, qui est basée sur le pilier institutionnel. Une vision élaborée autour de “cinq principaux axes, dont le plus important est le renforcement de la démocratie en tant que condition essentielle pour la réalisation du développement”.

L’USFP considère “fondamentale” la question de la modernité, tout comme la question de l’égalité, qui permet à la moitié de la société de jouer pleinement son rôle, a insisté Driss Lachgar.

La CSMD avait décidé de procéder à partir du 2 janvier à l’écoute des institutions et des forces vives de la nation incluant les partis politiques, les syndicats, le secteur privé et les associations et ce, dans un esprit d’ouverture et de construction commune.

Dans cette logique de participation et d’inclusion, la CSMD a fait savoir qu’elle mettra en place une plateforme digitale permettant de recevoir et de collecter les contributions et les idées soumises par les citoyens afin d’enrichir le débat et de partager les expériences et les réflexions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *