Madrid presse les ressortissants espagnols de quitter les camps du polisario « le plus tôt possible »

Les ressortissants espagnols sont vivement invités à « quitter les camps de Tindouf le plus tôt possible » a alerté lundi le ministère espagnol des Affaires étrangères, faisant valoir « l’instabilité accrue dans le Nord du Mali et l’augmentation de l’activité des groupes terroristes qui porte atteinte à la sécurité dans la région ».

Cette situation inquiète Madrid qui multiplie les appels aux ressortissants espagnols pour éviter les camps du polisario à Tindouf. Mercredi dernier, le MAE espagnol avait déconseillé aux ressortissants espagnols de se rendre dans les camps de Tindouf, en Algérie.

Dans une note urgente, le ministère espagnol des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, a indiqué que la MINURSO mettait « en garde contre le risque imminent d’enlèvements et d’attentats contre les ressortissants espagnols se trouvant dans les camps ».

Margarita Robles, la ministre espagnole de la Défense, a de son côté, affirmé que l’ONU et même l’Algérie avaient « confirmé » l’alerte antiterroriste émise la semaine dernière par le gouvernement espagnol.

« Il existe des menaces réelles et confirmées contre les intérêts et les ressortissants de l’Espagne dans cette région », a insisté Margarita Robles dans une déclaration à la presse, assurant que les alertes émises par le gouvernement espagnol « ne sont pas dictées par des raisons politiques ou des conspirations inexistantes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *