Evaluation à mi-chemin du Programme Réduction des disparités sociales et territoriales

Le Programme Réduction des disparités sociales et territoriales doté de 50 milliards de dirhams (MMDH) a fait l’objet d’une réunion, présidée jeudi à Rabat, par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, et consacrée au suivi de l’exécution des projets retenus jusqu’en 2023.

Cette réunion qui intervient à mi-chemin du Programme Réduction des disparités sociales et territoriales (PRDST), mis en place en application des Hautes Instructions Royales contenues dans le discours du trône de 2015, permet d’évaluer la mise en œuvre de ce programme étalé de 2017 à 2023 et de corriger ses dysfonctionnements, a indiqué Abdelouafi Laftit.

Cette rencontre, consacrée au suivi de l’état d’avancement des projets programmés, notamment dans le monde rural et dans les régions montagneuses, a été marquée par la présence des membres du gouvernement concernés et des walis et présidents des douze régions du Royaume.

La programmation des années à venir devra mettre à profit les résultats d’une étude menée dans les différentes régions du Royaume. Cette dernière a dégagé six niveaux de priorité permettant de cibler les communes territoriales défavorisées, en vue d’assurer une forte intégration sectorielle dans ces communes et une répartition équitable des investissements mobilisés vers ces territoires, a souligné M. Laftit.

Le PRDST commence à porter ses fruits, notamment dans le développement du réseau routier, l’électrification, l’accès à l’eau potable, l’éducation et la santé, a indiqué le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, dans une déclaration à la presse à l’issue de cette rencontre.

Plus de 7 MMDH ont été débloqués en 2019 et 7,5 MMDH seront investis en 2020 avec une contribution des régions à hauteur de 40% et de l’Etat marocain à hauteur de 50 %. Le reste du budget sera assuré par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et l’Office National de l’électricité et de l’eau potable (ONEE).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *