WPC: Focus sur la montée du terrorisme au Sahel et dans la région MENA

La 12ème édition de la World Policy Conference (WPC) a poursuivi ses travaux lundi à Marrakech, avec un focus sur la sécurité et la stabilité de la région MENA et du Sahel, des régions fragilisées par la montée du terrorisme et de la violence extrémiste.

Une approche exclusivement sécuritaire ne suffira pas à assurer la stabilité dans le Sahel, a souligné le Représentant spécial du Secrétaire général et chef du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas.

Elle doit être accompagnée d’une approche intégrée basée sur la coopération, a-t-il insisté appelant à favoriser des partenariats solides plutôt que l’ingérence et les interférences extérieures.

Samedi, à l’ouverture de la conférence le Président rwandais Paul Kagame, a déclaré : « Il est de notre responsabilité, en tant qu’Africains, de prendre en main nos propres intérêts et de développer notre Continent pour atteindre son plein potentiel ».

Samedi également, Thierry de Montbrial, le président de l’Institut français des relations internationales (IFRI), fondateur de la WPC, a appelé à davantage de coopération sécuritaire entre l’Europe et les pays du Sahel ainsi que du Maghreb face à la persistance de la menace terroriste.

Pour lui, bien que Daech ait perdu ses territoires, l’organisation terroriste survit « cachée et redoutable ». Le « danger du terrorisme islamiste n’a diminué nulle part. Il semble même se renforcer comme au Sahel », insiste le président de l’IFRI.

De nombreux participants du monde de la politique, de l’économie et des médias, des académiciens, experts et chercheurs des cinq continents, participent à cette Conférence, placée sous le Haut Patronage du Roi Mohammed VI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *