PLF 2020: Benchaâboun présente les principales orientations

Dans ce qui devrait être sa dernière réunion avant un remaniement ministériel imminent, le conseil de gouvernement tenu, mardi à Rabat, a été consacré aux préparatifs du projet de la Loi de finances 2020.

Le PLF 2020 intervient dans un contexte international marqué par d’importants défis économiques à la lumière des tensions que connaissent plusieurs régions dans le monde ainsi que dans le sillage du ralentissement de la croissance économique en Europe, a indiqué le ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Benchaâboun.

La croissance économique devrait atteindre 2,9% en 2019 et le taux de croissance des activités hors agriculture 3,3%, a expliqué Mohamed Benchaâboun, cité par Mustapha El Khalfi, le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement.

Il a mis en avant la maîtrise du déficit budgétaire, les affectations budgétaires consacrées aux régions et qui se sont élevées à plus de 3,6 MMDH, ainsi que le remboursement des arriérées de l’Etat au titre de la TVA au profit des entreprises estimées à 40 MMDH en début 2019.

Ces indicateurs expliquent pour beaucoup la décision de l’agence de notation S&P Global Ratings de rehausser de « négatif » à “stable” la « perspective » de la note de la dette à long terme du Royaume, a souligné le ministre.

Benchaâboun a aussi fait part de l’engagement de son département à veiller à ce que les orientations générales du PLF 2020 cadrent parfaitement avec les Directives Royales et les conclusions formulées lors de cette réunion du Conseil du gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *