PPS: Anas Doukkali ouvre un front contre Nabil Benabdellah

La crise n’est pas près de se terminer au PPS, dont le ministre de la Santé, Anas Doukkali, a annoncé lundi sa démission du Bureau politique du parti, après la décision du Comité Central du parti du livre de quitter le gouvernement El Otmani.
Très remonté contre ses « camarades » emmenés par le secrétaire général Nabil Benabdellah, Anas Doukkali a également appelé à redresser la situation politique du PPS par la tenue « le plus rapidement possible d’un congrès extraordinaire » du parti.
Lors d’un point de presse à Rabat, Anas Doukkali a affirmé que la décision de quitter le gouvernement était « une erreur stratégique ». Il a également dénoncé les conditions dans lesquelles s’est déroulé le vote au Comité central, qui a entériné vendredi la décision de quitter le gouvernement El Otmani I.
Anas Doukkali assure pourtant qu’il ne compte pas quitter le parti. « Je continuerai à militer au sein du Comité central jusqu’à ce que le parti se redresse », a insisté l’actuel ministre de la Santé à la veille d’un gouvernement remanié où le PPS ne devrait pas figurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *