ONU-Sommet Action climat : Le Roi du Maroc plaide pour faire de l’Afrique une priorité en matière d’environnement

L’Afrique doit être une priorité dans l’action collective internationale en faveur de l’environnement, dont la dégradation constitue une menace que tous les pays du monde se doivent d’affronter conjointement, a souligné le Roi Mohammed VI.

Dans un message adressé au Sommet Action climat qui a débuté ce lundi au siège de l’ONU à New-York, le Souverain a notamment mis l’accent sur les efforts déployés par le Maroc en matière de lutte contre les changements climatiques et de sauvegarde de l’environnement, notamment en direction de l’Afrique, un continent qui « endure injustement l’impact du changement climatique ».

Sa Majesté le Roi a cité, à cet égard, le 1er Sommet Africain de l’Action, organisé à Marrakech, qui a enclenché une dynamique sans précèdent par l’opérationnalisation de deux Commissions « Climat » africaines du Bassin du Congo et de la Région du Sahel.

Ci-après le texte intégral du message royal, dont lecture a été donnée lundi devant l’ONU, par la princesse Lalla Hasnaa, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement :

« Excellences ;

Nous rendons un vibrant hommage à Monsieur Antonio Guterres pour l’initiative qu’il a prise d’organiser cet important Sommet.

Assurément, la dégradation de notre environnement est un fait avéré. Il constitue ainsi une menace que nous nous devons d’affronter conjointement.

Pour sa part, le Royaume du Maroc, pays faiblement émetteur de gaz à effet de serre, s’est engagé, au titre de sa Contribution Nationale Déterminée (NDC), à réduire ses émissions de Gaz à effet de serre en 2030 de 42%.

Mieux encore, il a d’ores et déjà lancé un processus inclusif et exhaustif pour pouvoir dépasser ce seuil.

En novembre dernier, Mon pays a décidé de revoir à la hausse ses ambitions en matière d’énergies renouvelables, de manière à atteindre, à l’horizon 2030, 52% de la production nationale d’énergie électrique.

Mesdames et Messieurs,

L’Afrique, qui endure injustement l’impact du changement climatique, doit être une priorité de notre action collective. Ainsi, le 1er Sommet Africain de l’Action, organisé à Marrakech, a enclenché une dynamique sans précèdent, par l’opérationnalisation de deux Commissions « Climat » africaines du Bassin du Congo et de la Région du Sahel.

Outre la « Coalition pour un Accès à l’Énergie Durable », formé conjointement avec l’Éthiopie au profit des pays les moins avancés, notamment en Afrique, le Maroc a lancé, avec ses pays frères du Continent, l’initiative pour l’Adaptation de l’Agriculture Africaine (triple A).

Mesdames et Messieurs,

La Fondation Mohammed VI pour la Protection de l’Environnement a créé, avec ses partenaires, the « African Youth Climate Hub », qui vise à mettre en valeur le leadership, l’innovation et à souligner le rôle positif de la jeunesse africaine en ce domaine.

A cet égard, le premier « Sommet pour la jeunesse Climat » incite à l’optimisme. Par conséquent nous devons y répondre favorablement par un soutien appuyé et effectif.

Établir une solidarité internationale effective ; trouver des financements pérennes ; opérer un transfert qualitatif de technologie et de savoir-faire, tels sont les impératifs qui doivent nous guider pour que nous soyons à la hauteur de cette noble ambition climatique.

C’est là le sens de Notre engagement, pour le Maroc, pour l’Afrique et pour notre planète.

Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh « .

(Avec MAP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *