Découpage administratif: Le nombre de cercles passera à 206, les caïdats à 714

Le conseil de gouvernement a adopté, jeudi, le projet de décret portant création de nouveaux cercles et caïdats, de nouvelles entités appelées à améliorer les capacités de gestion de l’administration territoriale.

Les entités administratives, qui vont être créées au niveau de certaines préfectures et provinces, visent également à appuyer l’encadrement administratif dans les régions concernées et accompagner les mutations démographiques, sociales et urbanistiques que connaissent ces territoires, a indiqué le porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi.

Ainsi, quatre caïdats créés actuellement à la commune Ameur, relevant de la préfecture de Salé, aux communes Beni Yekhlef et Challalat (préfecture de Mohammedia) et à celle de Boumia (province de Midelt) vont se hisser au rang de pachaliks, alors que le cercle d’Ahouaz-Salé va être supprimé, a précise El Khalfi lors d’un point de presse à l’issue du conseil de gouvernement.

Un autre cercle va être créé dans la province de Ouezzane et 9 caïdats dans six provinces, a ajouté le porte-parole, précisant que le nombre de cercles au niveau national s’élèvera à 206, alors que celui des caïdats passera de 708 à 714.

Par ailleurs, il a été proposé de changer la dénomination du caïdat de « Boumia » (province de Midelt), qui couvre les communes de Tanourdi et Tizi N’Ghachou, pour devenir le caïdat d’ »Aït Awadi ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *