La CEDEAO s’implique dans le projet de Gazoduc Nigeria-Maroc

Après avoir participé à la réunion du comité de pilotage du projet de Gazoduc Nigeria-Maroc, mardi à Abuja, Amina Benkhadra, directrice générale de l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) a pris part, mercredi à Abuja, à une réunion avec la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Organisée par la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC), la réunion a porté sur l’état d’avancement du projet de Gazoduc Nigeria-Maroc, qui desservira également plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest.

Des représentants de la NNPC, de la Commission de la CEDEAO et des experts de cette organisation régionale ont participé à la réunion d’information, marquée par la présentation officielle du projet de Gazoduc Nigeria-Maroc et l’examen des modalités de coopération entre la CEDEAO et les deux parties pour la réalisation de cet ambitieux projet.

Le Directeur de l’énergie et des mines de la CEDEAO a fait part de la disposition de l’organisation régionale à travailler avec le Nigeria et le Maroc pour la réalisation de ce projet structurant.

Projet trans-régional fédérateur, il contribuera à atteindre les objectifs d’intégration et d’accélération du développement économique poursuivis par la CEDEAO, mais aussi à assurer des débouchés pour le gaz produit en Afrique de l’Ouest vers les marchés européens, a-t-il ajouté.

La réunion a été l’occasion d’exposer les principales conclusions de l’étude sur le projet de Gazoduc conduite par un cabinet de consulting international, alors qu’un mémorandum d’entente entre la NNPC/ONHYM et la CEDEAO portant sur les modalités de cette coopération, devrait être signé par les deux parties.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *